RIZ AVEC POULET – STYLE AMÉRIQUE CENTRALE

0 étoiles sur 5. (0 votes)
Une gracieuseté de MARGARITA VILLALOBOS
PANAMA

Pour réaliser le Riz avec poulet – Style Amérique centrale :

Le roucou est un petit arbre de l’Amérique tropicale. On l’appelle aussi urucum au Brésil, achiote en Bolivie, en Colombie, en Équateur, au Panama, au Nicaragua et au Mexique, onoto au Venezuela, rocouyer ou arbre rouge à lèvres dans les Caraïbes. En espagnol, il se nomme « achiote ».
Il est aussi cultivé dans le sud-est asiatique, où il a été introduit au XVIIe siècle.
Ses fleurs sont roses et il donne des fruits rouges à épines remplis de graines qui possèdent une saveur très légère et subtile, un peu épicée.
     

 

 

 

Le fruit du roucou n’est pas comestible. Il est récolté puis séché pour en extraire la cire qui entoure ses graines aromatiques très riches en caroténoïdes.
Généralement, on moud les graines jusqu’à obtenir une poudre très fine, qui est ensuite incorporée à d’autres épices pour en faire des pâtes ou des marinades. On fait aussi chauffer les graines dans une huile végétale, jusqu’à ce que celle-ci soit colorée et infusée de la saveur délicate du roucou et de sa riche couleur. 
Le roucou est une bogue en forme de cœur qui renferme des graines triangulaires de couleur rouge; pour obtenir du jaune, il faut ajouter des cristaux de soude ou de carbonate de calcium.
Le roucou est 100 fois plus riche en bêta-carotène que les carottes, il  possède une très forte teneur en vitamine E et contient aussi du sélénium, du magnésium et du calcium.
Les autochtones d’Amérique du Sud et des îles Caraïbes s’en servent aussi comme pigment pour leurs peintures corporelles traditionnelles.
Chez les Aztèques, les Mayas et les Incas, le roucou était mélangé avec des fèves de cacao, des piments et d’autres épices pour concocter une boisson pour le roi : le Xocolatl,  qu’il dégustait avec du miel.

Ingrédients :Aji pour le Riz avec poulet - Style Amérique centrale
1 poulet moyen effiloché
2 tasses de riz blanc
3 tasses de bouillon de poulet
1 tomate moyenne
1/2 poivron rouge
1 aji ou autre piment doux ou fort selon le goût
1 poignée de grains de maïs
1 morceau de chorizo d’environ 2 cm de long
1 oignon moyen Roucou pour le Riz avec poulet - Style Amérique centrale
2 gousses d’ail
6 ou 7 olives noires
1 tasse de petits pois frais
Huile d’olive
Pâte de roucou jaune
Sel et poivre

Préparation :
Dans une poêle à paella faire chauffer de l’huile d’olive, y faire sauter l’ail, ensuite l’oignon, le poivron, le piment, le chorizo, les olives et en dernier la tomate.
Ajouter une pincée de sel pour mettre en évidence les saveurs et réserver ce « sofrito » dans un bol à part.
Rajouter de l’huile d’olive dans la poêle, faire revenir de tous côtés le poulet effiloché, y compris la poitrine. Puis rajouter le sofrito et bien mélanger.
Ajouter les 2 tasses de riz blanc, bien remuer et verser les 4 tasses de bouillon de poulet, une cuillère à café de sel, un peu de poivre au goût et 1 cuillère à café de roucou. Finalement, ajouter le maïs et les petits pois.
Remuer encore pour que le poulet, le riz et les légumes soient bien répartis dans toute la poêle à paella et laisser bouillir en paix.
Lorsque le liquide est presque complètement évaporé, baisser le feu au minimum et couvrir. Laisser mijoter encore 20 mn.
Goûter le riz pour vérifier s’il est prêt, retirer la poêle du feu et servir en rajoutant un peu d’huile d’olive sur le dessus.

 Maïs pour le Riz avec poulet - Style Amérique centrale           Chorizo pour le Riz avec poulet - Style Amérique centrale           Petits pois pour le Riz avec poulet - Style Amérique centrale

SAUCE CHIMICHURRI

0 étoiles sur 5. (0 votes)

Argentine

Pour préparer la sauce chimichurri :

Les grillades de bœuf sont « le plat national » de l’Argentine et la sauce chimichurri en est l’accompagnement de prédilection. Elle est utilisée pour mariner la viande avant de la faire griller ou en sauce pour l’accompagner, son goût frais et piquant se mariant merveilleusement avec les grillades de bœuf, mais aussi avec les viandes blanches ou le poisson.

Ingrédients :
1 bouquet de persil frais haché finement
3 ou 4 petits oignons blancs frais émincés
1 gousse d’ail hachée
1 petit piment antillais épépiné haché
1/2 bouquet d’origan frais effeuillé et haché
Quelques brins de thym frais effeuillé
2 cuillères à soupe de vinaigre de vin rouge
1 cuillère à soupe de jus de citron vert
6 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 pincée de coriandre
1 pincée de sel

Préparation :
Mettre dans un bol les herbes fraîches, l’ail et le piment, les mélanger soigneusement ensemble et les piler un peu pour dégager les parfums et finir de réduire le tout en un fin hachis.
Battre dans un petit bol l’huile d’olive, le vinaigre et le citron, jusqu’à émulsion du mélange, le saler, rajouter la coriandre et le verser sur les herbes.
Conserver au frais, la sauce devient meilleure après quelques heures.

KANGOUROU EN SALADE

0 étoiles sur 5. (0 votes)

Australie

Pour réaliser le Kangourou en salade

Boomerang pour le Kangourou en saladeNeil Smith est l’un des agriculteurs australiens à l’origine du piment devenu le troisième plus fort du monde, derrière le Carolina Reaper qui l’a dépassé en 2013 et le Pepper X en 2017. C’est dans sa ferme qu’a été cultivé ce piment record : le « Trinidad Scorpion Buch T ».Piment pour le Kangourou en salade
Sur l’échelle de Scoville qui mesure la force du piment, celui-ci est classé à 1,46 million d’unités environ.

Ingrédients :
250 gr de longe de kangourouNuoc-mam pour le Kangourou en salade
Marinade :
Le jus de 2 citrons
3 cl de sauce de poisson style Nuoc-mâm
1 gousse d’ail hachée
5 ml de gingembre haché
3 gr de cassonadeGingembre pour le Kangourou en salade
125 ml de coriandre fraîche hachée
125 ml de vert d’oignon frais haché
1 piment australien broyé ou une version caraïbe plus douce
Salade :
4 tomates en petits cubes
4 échalotes finement détaillées
1 cuillère à table de coriandre hachée
1/2 piment vert haché
1 concombre tranchéRadis pour le Kangourou en salade1 botte de radis tranchés
Sauce :
Le jus d’1 citron
1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
4 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de moutarde forte style Dijon
1 gousse d’ail hachée
Le reste de blancs d’oignon frais haché

Préparation :
Mélanger tous les ingrédients de la marinade dans un bol, puis en badigeonner la longe de viande, l’enfermer dans un sac refermable et la laisser mariner tout la nuit.
Faire griller la longe marinée jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée à l’extérieur et encore saignante ou à point à l’intérieur selon le goût.
Découper la viande en tranches fines.
Préparer la salade en mélangeant tous les légumes et en disposant par-dessus avec soin les tranches de kangourou.
Arroser le tout avec la sauce. Servir très frais.

Kangourou pour le Kangourou en salade          Didgeridoo pour le Kangourou en salade          Lézard australien pour le Kangourou en salade

ENCHILADAS HONDURIENNES

0 étoiles sur 5. (0 votes)
Une gracieuseté de MARIA-JOSE VILLANUEVA
HONDURAS

Pour réaliser les enchiladas honduriennes :

La tortilla est une galette préparée à partir de grains de maïs écrasés plus ou moins finement.
Elle fait partie de la grande famille des galettes qui depuis la nuit des temps, sont réalisées à partir des céréales ou féculents disponibles dans la zone agraire; moulues puis cuites sans ajout de levure, elles constituent un aliment de base traditionnel tout autour de la planète.
On en trouve faites de blé, sarrasin, riz, orge, pomme de terre, manioc, igname, maïs, etc. Fabrication des enchiladas honduriennes
Des metates, meules de pierre servant à moudre le maïs, ont été retrouvées par les archéologues dans l’aire culturelle de la Mésoamérique,  témoignant de la consommation du maïs dans cette partie du monde, plusieurs millénaires avant notre ère. Metate pour les enchiladas honduriennes

Ingrédients :
4 ou 5 tortillas de maïs
1 lb de bœuf haché
1 oignon
1 poivron vert
4 tomates Maïs pour les enchiladas honduriennes
1 avocat
!/2 chou vert
3 œufs durs
1 pomme de terre
1 cube de bouillon
Poudre de cumin
Ail
Sel et poivre

Pour la sauce Sofrito :
Huile d’olive
Tomates
Poivron vert
Piment Oeufs durs pour les enchiladas honduriennes
Oignon
Pâte de tomate
Coriandre fraîche
Sel et poivre

Préparation :
Faire revenir dans une poêle l’oignon émincé,
le poivron vert en lamelles et 1 tomate en petits cubes, laisser dorer, puis rajouter le bœuf haché, bien mélanger le tout et laisser mijoter 15 mn.
Saler, poivrer, ajouter l’ail haché, le cube de bouillon et la pomme de terre coupée en petits cubes. Rajouter un peu d’eau au besoin et laisser mijoter encore 30 mn.
Faire frire les tortillas à la grande friture.
Pour la sauce :
Faire revenir les légumes émincés, rajouter la coriandre hachée, la pâte de tomate et un peu d’eau, assaisonner, la sauce doit être assez fluide.

Mettre 1 tortilla frite dans une assiette. La couvrir de 2 cuillères à soupe de viande hachée mijotée, 1 cuillère de chou cru coupé en lanières, 1 tranche de tomate, des tranches d’œufs et une petite tranche d’avocat.
Recouvrir le tout de 2 cuillères à soupe de sauce sofrito et saupoudrer de fromage râpé style Queso castellano ou parmesan au goût.
Manger tortilla et garniture ensemble, en veillant à tenir la tortilla à l’horizontale !

 Tortillas pour les enchiladas honduriennes         Poivron vert pour les enchiladas honduriennes           Fromage râpé pour les enchiladas honduriennes

BŒUF KARAHI

0 étoiles sur 5. (0 votes)
Une gracieuseté de AMBREEN YAKUB
PAKISTANPakistan pour le Bœuf Karahi

Pour réaliser le Bœuf Karahi

Ingrédients :
1 Kg de bœuf coupé en morceaux
2 têtes d’ail réduites en purée
1 ½ cuillère à café de selPiment pour le Bœuf Karahi
¼ tasse de gingembre haché
4 onces de beurre + ½ tasse d’huile
12 piments verts forts
1 cuillère à café de poudre de piment rouge
1 cuillère à café de poudre de poivre blanc
½ tasse de yaourt brassé
2 à 3 tomates hachéesPiment de la Jamaïque pour le Bœuf Karahi
8 cardamomes vertes + 5 cardamomes noires
1 cuillère à café de piment de la Jamaïque
1/2 bouquet de feuilles de coriandre hachées

Préparation :
Mettre le bœuf, la purée d’ail et le sel dans ¼ de litre d’eau, couvrir et laisser cuire jusqu’à ce qu’il n’y ait presque plus de liquide.
Ajouter le beurre et l’huile dans le fond de jus qui reste, puis le gingembre, une cuillère à café d’ail, une demi-cuillère à café de sel, la poudre de piments rouges, celle de poivre blanc et le yaourt.
Laisser cuire, lorsque le yaourt a séché, ajouter les tomates.
Broyer les cardamomes vertes et noires pour faire une pâte et en ajouter une cuillère à café, puis le piment de la Jamaïque et laisser cuire jusqu’à ce que l’huile se sépare du curry.
Ajouter les feuilles de coriandre, enlever du feu et servir chaud avec des galettes Paratha.
Cardamome verte pour le Bœuf Karahi          Cuisson pour le Bœuf Karahi          Cardamome noire pour le Bœuf Karahi

CHILAQUILES

0 étoiles sur 5. (0 votes)
Une gracieuseté de MIGUEL NIETO ZEPEDA
MEXIQUE

Pour préparer les Chilaquiles :

La culture du piment est très ancienne, elle remonte, en Amérique du Sud, au 7e millénaire avant notre ère. On l’utilisait pour ses propriétés médicinales.
La notion de piment est généralement associée à la saveur piquante.

On cultive le piment sur tous les continents, c’est néanmoins dans les Caraïbes et au Mexique que l’on retrouve le plus grand nombre de variétés.Piment pour les Chilaquiles
Un test organoleptique évalue le degré de piquant d’un piment : le piment  jalapeño affiche 2 500 à 10 000 unités Scoville, le piment de cayenne avoisine les 50 000 unités et le habanero oscille entre 80 000 et 300 000 unités.
Le Pepper X est classé à 3 180 000 dans l’échelle de Scoville,  il est devenu en 2017, le piment le plus fort au monde, dépassant le Carolina Reaper : 1, 1 200 000 à 2 009 231 qui lui-même avait dépassé le Trinidad Scorpion « Buch T » australien : 1,46 million d’unités environ.
Néanmoins, considérant le caractère subjectif de l’échelle de Scoville, on lui préfère aujourd’hui la technique de chromatographie en phase liquide qui permet de mesurer avec précision le taux de capsaïcine d’un piment.

Fleur de capsicum pour les Chilaquiles

Ingrédients :
Bœuf ou dinde hachés
Tortillas ou Nachos
Fromage râpé mélange mexicain
Crème sûre
Avocats

Pour la sauce :Habaneros pour les Chilaquiles
Tomates
Piments
Oignons et ail
Sel et bicarbonate de soude

Préparation :
Sauce :
Mixer les tomates et les piments crus. Dans une casserole, faire dorer les oignons et l’ail, ajouter la sauce mixée, rajouter le sel et une cuillère à café de bicarbonate de soude pour neutraliser l’acidité.
Plat :
Faire revenir des oignons, ajouter la dinde ou le bœuf haché.
Dans un plat allant au four, installer une première couche de tortillas, disposer la viande par-dessus, puis la sauce et un peu de fromage.
Répéter l’opération 2 fois.
Mettre au four à 350°F pendant 20 mn.
Servir avec des tranches d’avocats et de
la crème sûre.

Ail et tomates pour les Chilaquiles          Tortillas pour les Chilaquiles         Piments pour les Chilaquiles